• Marie Bonvallet

Vulnérabilité et courage

« La vulnérabilité, c’est dur, ça fait peur, et on se sent en danger, mais ce n’est pas aussi difficile, effrayant et dangereux que d’arriver à la fin de sa vie en se demandant :

Et si j’avais osé ? Et si j’avais dit je t’aime ? Et si j’étais allé sur le plot de départ ? », Brené Brown.



Ce week-end j’ai re-regardé « Appel au courage » de Brené Brown.

Brené Brown a étudié depuis plus de 20 ans les sentiments de honte et d’empathie, elle a aussi consacré ses recherches à essayer de comprendre le courage et la vulnérabilité. Elle se qualifie elle-même d’introvertie, de sensible et d’émotive.



Et voici ce qu’elle nous délivre comme message dans sa conférence :



✔️Vulnérabilité et courage ne sont pas 2 opposés.


💪 Il n’y a pas de courage sans vulnérabilité, sans prise de risque.

Ce risque, c’est bien sûr celui d’échouer, mais c’est avant tout celui d’être jugé(e) et humilié(e). Mais sans vulnérabilité, aucune action, aucune avancée significative, ni pour soi ni pour ceux qui nous entourent.



✔️Pour Brené Brown, honte, peur, courage et vulnérabilité sont indissociables.

Nous avons peur quand nous voyons la vulnérabilité chez quelqu’un mais on ne peut pas avoir plus d’amour, de joie, etc dans nos vies si nous ne permettons pas qu’on nous voie.


Qui n’a pas entendu le « sois fort » ou « sois parfait » dans son enfance ? « Ne montre pas tes émotions », etc.

Brené Brown nous explique le contraire, si on ne se laisse pas voire, si nous n’exprimons pas notre nature profonde, si nous ne prenons pas de risques, nous ne pouvons pas recevoir/avoir plus d’amour, de joie, de réussite…



🌈 Aimer c’est être vulnérable.

C’est dans la joie qu’il y a le plus de vulnérabilité (on a peur que quelque chose vienne nous l’arracher).



En conclusion :


✔️Acceptons notre part de vulnérabilité.


💦 Le courage c’est prendre des risques, sortir de sa zone de confort. Ce n’est pas être fort et sans faiblesse.




25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout